ING finance l’accaparement de terres en Afrique (28 mars 2019)

Après trois ans d’interpellations, de rapports et de campagnes publiques, ING semblait, mi-janvier, enfin revoir sa relation avec la multinationale SOCFIN suite aux preuves accablantes concernant les pratiques de l’entreprise. ING a en effet communiqué sa décision officielle aux 5 ONG belges : « Tout renouvellement de financement ou d’octroi de nouveau financement à SOCFIN de la part d’ING à partir de janvier 2019 est conditionné à l’obtention de la certification RSPO [Roundtable on Sustainable Palm Oil] pour toutes les plantations du groupe  ».

string(25) "wpl_publications_category"
Article précédent

RDC : La plainte des communautés affectées contre Feronia...

Après trois ans d’interpellations, de rapports et de campagnes publiques, ING semblait, mi-janvier, enfin revoir sa relation avec...
Plus d'info Télécharger la publication
Article suivant

Tensions violentes dans les plantations de palmiers à...

Après trois ans d’interpellations, de rapports et de campagnes publiques, ING semblait, mi-janvier, enfin revoir sa relation avec...
Plus d'info Télécharger la publication