Accès au crédit pour les agriculteurs familiaux. Comment BIO peut-elle devenir réellement pertinente pour le développement?

A l’occasion de la table ronde qu’elle organisait au Parlement le 19 septembre 2013, la Coalition contre la faim a mené une étude sur les opportunités de financement de l’agriculture familiale qui s’offre à BIO, à l’heure où la Société belge d’Investissement pour les Pays en Développement fait l’objet d’une réforme.

Les conclusions de l’étude sont que BIO peut soutenir des agriculteurs familiaux avec l’accès au crédit par 7 mesures différentes :

1. Intégration de l’agriculture familiale dans l’organisation de BIO
2. Création au sein de BIO d’un fonds spécifique pour l’agriculture familiale
3. Renforcement du micro-financement agricole
4. Renforcement des investissements dans le commerce équitable
5. Financement d’organisations de producteurs dans la chaîne agricole
6. Analyse de la pertinence en matière de développement et des modalités de coopération avec des producteurs dans le financement d’entreprises privées de la chaîne agricole
7. Réduction des exigences de rendement (ex-ante) en faveur d’une plus grande pertinence en matière de développement

string(25) "wpl_publications_category"
Article précédent

Quel est le rôle du parlement dans la...

A l’occasion de la table ronde qu’elle organisait au Parlement le 19 septembre 2013, la Coalition contre la...
Plus d'info
Article suivant

Journée mondiale de l’alimentation 2013

Recommandations de la Coalition contre la faim pour une cohérence des politiques en matière de sécurité alimentaire et...
Plus d'info Télécharger la publication